Nous sommes en juin et l’été arrive à grands pas !… avec j’espère un ciel lumineux et un beau soleil.

Dès que celui-ci pointe le bout de son nez, nous sortons vite vite les jupettes et les petits hauts. Pour nos petites filles, nous nous empressons de sortir la jolie petite robe d’été que mamie nous a offerte et pour les garçons, le petit débardeur et le short. Tout en laissant allègrement les jolies petites peaux toutes fraîches et fragiles, nues sous le soleil. Mais savons-nous réellement bien nous protéger comme il faut contre celui-ci?

Alors voici un article pour nous rafraîchir un peu la mémoire afin d’être d’attaque pour cet été !

koalatété.com-protectionsolaire6

J’ai la peau très blanche. Ma mère est rousse et j’ai hérité de sa fragilité face au soleil. D’ailleurs, Je crois n’avoir jamais bronzé de ma vie… Et tel un vampire, je fuis le soleil ! Cherchant les endroits ombragés si je ne veux pas ressembler à une écrevisse !

Là où nous allons en vacances (spot de surf oblige pour papa), nous côtoyons souvent les plages naturistes. Et évidemment, je me sens toujours gênée car je suis la seule avec ma fille à rester habillée de la tête aux pieds. Inutile de vous dire qu’on nous envoie souvent des regards désapprobateurs.

D’ailleurs, je suis étonnée et je me suis souvent demandée comment font-ils pour se protéger du soleil ?

Moi, Je reste toute habillée, je porte un chapeau à large bord et comme si ça ne suffisait pas, je m’installe sous un parasol ! ( Oui, je sais… vous pouvez rire… mais je me transforme vraiment en fumée si je reste au soleil ! )

Mais, si je reste couverte c’est aussi, car il faut l’avouer, parce que j’ai toujours eu la flemme de me tartiner de crème sur tout le corps. Et en plus, il ne faut surtout pas oublier les oreilles et encore moins le bout du nez… ni les orteils, ni la plante des pieds (car ouiiille… c’est désagréable un coup de soleil à cet endroit) et puis il faut recommencer au moins toutes les 2 heures ! Sans compter que maintenant, il y a un autre petit corps à badigeonner: ma fille! Je n’aime pas ça, alors j’opte pour l’option habillage intégral quitte à me ridiculiser et subir les moqueries sur ma peau blanche. Oui oui vous avez bien lu, ça m’est arrivée une fois dans le sud de la France où le bronzage est presqu’une religion !

Un père de famille un jour dit à ces enfants : – Hannn regardez les enfants ! (en me montrant du doigt)  Vous avez vu comme elle est blanche, j’ai jamais vu ça, elle est encore plus blanche que la voiture blanche !

Bon, passons…

koalatété.com-protectionsolaire7

On le sait, le soleil est essentiel à la vie :

La production de vitamine D est très importante pour le corps.  Elle permet une bonne santé de nos os et joue un rôle fondamental dans notre système immunitaire. Une carence augmente le risque dépression, d’hypertension et de cancer (sein et colon). Pour une peau très claire, une exposition des bras et des jambes de 10 à 15 min à 12h correspond à une prise de 15000 à 20000 Ul. Pour les peaux plus foncées, il faut un temps d’exposition parfois double.

Mais, une exposition excessive au soleil peut endommager la peau, causer des lésions aux yeux, et augmente le risque de cancer de la peau.

D’ailleurs,

– le bronzage, dont tout le monde était si fière dans les année 90 (il fallait absolument avoir une peau allée après être rentré de vacances, c’était signe de bonne santé et de beauté ! ) est en réalité le signe que la peau a subi des dommages cellulaires profonds.

– les UV:

koalatété.com-protectionsolaire1

Nous ne sommes pas tous égaux face au soleil. Certains types de peau ont une photosensibilité plus importante : peau blanche, cheveux blonds et yeux claires est la plus importante, la plus fragile face aux rayons UV.

Sachez qu’il faut aussi se protéger même si le temps est nuageux. En réalité, les nuages donnent une fausse impression de sécurité. Seule une partie des UV est arrêtée par les nuages et seuls les gros nuages noirs de basse altitude coupent 100 % des UV.

Il y a 2 types d’UV : Les UVA qui provoquent le vieillissement de la peau et les UVB qui provoquent les coups de soleil.

Lorsque l’on s’expose de façon prolongée et qu’on ne peut pas se protéger convenablement du soleil, les crèmes solaires sont absolument utiles pour lutter contre le cancer de la peau.

Peu de temps après la naissance de ma fille, nous avons passé l’été à la mer. Elle avait tout juste 2 mois. Je l’ai donc protégée au mieux. Mais j’ai fait une erreur à l’époque, car à peine remise de mon accouchement ( et nuits fatigantes, allaitement toute les heures au minimum), je ne m’étais absolument pas renseignée sur la toxicité des crèmes solaires.

On m’avait heureusement parlé des lunettes de soleil très tôt, donc ça, elle en était équipée ainsi que d’un chapeau et de vêtements amples… Mais la portant dans une écharpe, ses petites jambes toutes roses et bien potelées étaient à l’air. Alors suivant les conseils de ma chère belle mère, j’ai accepté une crème solaire spéciale enfant d’un grand laboratoire pharmaceutique. Comme elle dit toujours : – Regarde c’est spécialement fait pour les enfants, ça ne peut pas être dangereux !

Les yeux cernés, je l’ai prise…

– Grrrr

et j’ai allègrement badigeonnée ma fille de crème solaire… Alors que je sais maintenant que :

1. Ce n’est pas conseillé avant 6 mois.

2. Elle était réellement toxique !

Mais la crème solaire, il est difficile de s’en passer. Alors autant en choisir une dont on connaît les effets des composés.

Crèmes solaires et Toxicité :

koalatété.com-protectionsolaire5

C’est un vrai casse tête de trouver une crème solaire convenablement non toxique. D’ailleurs, je ne suis pas sûre qu’il existe une crème parfaite.

Les crèmes sont d’abord particulièrement non écologiques. Allez voir ici. C’est 25 000 tonnes de crèmes solaires qui sont diluées dans les océans et qui tuent les massifs coralliens.

Ensuite, on nous bombarde chaque année l’information qu’il faut nous protéger du soleil avec des crèmes. Chaque été, les pharmacies sont pleines de crèmes solaires de grands laboratoires pharmaceutiques. Et généralement, on prend en plus celle qui a l’indice le plus élevé, croyant qu’elle nous protégera au mieux, et si il y a écrit spécial enfant nous n’avons plus de doute, c’est la meilleure ! Et pourtant…

Je reprends la liste des ingrédients qu’il faut absolument éviter et que vous retrouverez sur: consoglobe

  • Oxybenzone : perturbateur endocrinien, agit sur le système immunitaire, problème de mutation cellulaire.
  • Retinyl palmitate : instable au soleil
  • Benzophénones:  ce composé est utilisé dans les encres et les vernis UV d’imprimerie (un peu louche non?)
  • Octyl-méthoxycinnamate (OMC) filtre ultra-violet (UV), absorbant uniquement les rayonnements UVB et perturbateur endocrinien, toxique pour les cellules même à dose plus petite trouvée dans les crèmes solaires.
  • Méthylbenzylidène camphre (4-MBC) filtre UVB perturbateur endocrinien
  • Benzylidène camphre (3-BC) perturbateur endocrinien
  • PABA (acide para-amonibenzoïque)
  • Produits parfumés: irritent la peau.
  • Les écrans solaires en aérosol (on est plus susceptible de respirer des produits chimiques qui pénètrent profondément dans les poumons)
  • Les nanoparticules

Ceux qu’il faut rechercher :

  • Mexoryl et Tynosorb sont 2 ingrédients chimiques surveillés quand à leurs risques possibles sur la santé. Ils ne sont pas encore prouvés nocifs pour la santé. Mais restons prudents…
  • Oxyde de zinc et dioxyde de titane. Ce sont des filtres minéraux dit « physiques ». Ils réfléchissent les UV. Mais attention aux nanoparticules qui elles sont très toxiques. La seule façon de savoir si la crème n’est pas constituée de nano: Si la crème laisse une pellicule bien blanche sur votre peau, c’est que c’est bon !
  • L’indice de protection : FPS 30 max. On delà, les laboratoires sont obligés de rajouter des filtres chimiques. De plus il y a très peu de différence de protection entre 30 et 50. (FPS 30 bloque 97 % des UVB et FPS 50 98 %). D’autre part, on a tendance à se sentir plus en sécurité avec un écran total et du coup à en mettre en plus petite quantité et moins fréquemment. Sachez que pour un adulte, il faut étaler sur son corps l’équivalent de 30ml pour atteindre l’indice de protection inscrit sur l’emballage, donc une belle couche sur la peau! (je ne m’en suis jamais mis autant)  et de préférence, 30 min avant l’exposition pour que la crème ait bien le temps de pénétrer.
  • Une crème qui résiste à l’eau car les UV se réfléchissent très bien à la surface de l’eau.

Alors je vous donne ici, à titre d’indication, le nom de la crème solaire que j’utilise:  c’est EVOA  FPS 30.

Je suis sûre que vous en trouverez d’autres dans les magasins bio qui vous conviendront aussi. Mais il faut prendre le temps de lire la liste des ingrédients. Et ce n’est pas non plus toujours facile de choisir, d’autant plus que le prix est parfois très très élevé vu la quantité que l’on est censé utiliser pour une famille entière durant les vacances !

C’est une crème utilisée chez les surfers. Elle est non polluante (c’est déjà ça) et possède un filtre minéral sans nanoparticules. Elle protège contre les UVA et UVB. Elle est sans paraben, sans PEG et sans filtre chimique. Mais contient du parfum et aussi de l’hydroxyde d’aluminium. ( elle n’est donc pas parfaite !!) . On la trouve dans les magasins de surfs ou sur internet.

Quelques précautions supplémentaires pour les plus petits:

koalatété.com-protectionsolaire3

  • Pas de crèmes solaires avant 6 mois. Leur jeune peau est beaucoup plus perméable que la notre.
  •  Des lunettes de soleil même pour les bébés ! Leurs rétines ne sont pas encore complètement formées. Il est donc encore plus important pour eux que pour nous adultes d’en porter. Porter des lunettes tôt protégerait de la cataracte.
  •  Eviter l’exposition entre 12h et 16h. C’est à cette heure que le soleil est le plus haut et donc les rayons UV les plus attaquants. Avant et après les UV forment un angle plus réduit et se réfléchissent moins. Car en plus, vous pensez être protégés comme moi : habillée, sous un parasol, plus chapeau mais que nenni ! Le parasol ne bloque pas 100% des UV et en plus ils sont réfléchis par le sable blanc et oui ! ( bon d’accord vous allez me dire : – Bah t’as qu’à rester chez toi alors !)
  • Porter des vêtements amples qui laissent respirer pour que la température du corps n’augmente pas ! Plus le tissu est en maille serrée plus il est efficace contre les UV. Le voile de lin blanc n’est pas l’idéal en réalité , il faudrait porter des vêtements en toile plus épaisse et plus sombre.
  • Boire beaucoup d’eau. Transpirer permet de réguler la température du corps.
  • Vous pouvez aussi consulter les sites de météo qui indiquent l’indice UV de la journée.

Et sachez que les vêtements mouillés perdent de leur protection, même ceux de bain type lycra protection UV ( en même temps ça sèche vite !)

Pour finir, pensez qu’il n’y a pas qu’à la plage que l’on prend des coups de soleil. Ne pas oublier de se protéger lors des jeux en plein air, c’est d’ailleurs là que chaque année je me fais avoir ! C’est à dire… que je n’amène pas mon chapeau de plage à large bord quand je vais au square…

2 Commentaires

  1. Bonjour,
    Chouette article. et très instructifs. Merci de ce partage.
    Nous avons totalement éliminer la crème solaire même bio…
    Manches longues au soleil, chapeau à large bord.
    Plage aux heures douces ou pas longtemps aux heures chaudes et rarement avec la peau bien couverte : )))
    Connais-tu France Guillain?
    Très intéressant son livre intitulé La méthode qui parle de Soleil et de bains dérivatifs.
    J’ajouterais donc pour les horaires du soleil: aux heures douces l’été et chaude l’hiver.
    Et les lunettes de soleil oui tout en gardant un temps où les yeux peuvent être en contact avec la lumière (non le soleil direct évidemment) d’où chapeau à large bord (Pickapooh ou Mamymonth en propose pour les enfants ) pour que les yeux puis le cerveau puissent en profiter aussi (l’identification de la lumière par le cerveau participe à l’assimilation de la vit. D).
    Caroline

    Réponse
    • Merci Caroline, je ne savais pas pour les yeux et le cerveau.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *